Who’s the #3 ?

Vous lisez bien, je vais vous parler d’une compétition particulière. En effet, elle ne concerne pas un poste de titulaire mais bien une lutte pour devenir le 3ème.

Cette lutte aura lieu au poste de quarterback.

(Davis ou Gilbert en 3 ?)

(Davis ou Gilbert en 3 ?)

 

#9 Austin Davis, 3ème année

Saison compliqué en perspective pour Davis. L’année dernière, il avait été coupé en début de saison avant de se faire rappeler suite à la blessure de Bradford. Il revient donc cette année avec l’espoir d’encore faire partie de l’équipe. Son avantage ? Sa connaissance du playbook. Il est là depuis l’arrivée de Schottenheimer. Son désavantage ? Il n’a jamais été convaincant et n’a jamais montré une évolution dans son jeu.

 

#5 Garrett Gilbert, rookie

Gilbert a été drafté dans l’espoir d’en faire le futur backup de Bradford. Il est vrai qu’on attendait une star de la NCAA pour seconder Bradford mais c’est ce jeune inconnu qui a été sélectionné. Gilbert possède les qualités athlétiques et techniques pour reprendre ce rôle, c’est le joueur idéal a développer. Il a un bon  QI et comprend bien le jeu. Il devra montrer qu’il peut transcrire sur le terrain ce qu’il a appris avec les coachs. Il aura l’avantage d’évoluer à coté d’un des meilleurs backups , Shaun Hill

 

Who’s the #1 ? S edition

Troisième épisode pour vous présenter les positions ou il y a une concurrence acharné pour le poste de titulaire cet été.

On continue donc avec les Safety.

McDonald-McLeod 2ème année ?

McDonald-McLeod 2ème année ?

#25, TJ McDonald, S, 2ème année

TJ McDonald a connu une saison compliqué en 2013  à cause des des blessures et l’état général du backfield. Il apparait néanmoins comme le pilier du futur backfield de St.Louis. Gregg Williams a toujours eu des S grands, athlétiques, physiques et possédant une intelligence de jeu ! TJ McDonald a montré qu’il pouvait être performant en NFL, Greg Williams devrait lui faire franchir une étape.

#27, Rodney McLeod, S, 3ème année

Titulaire par défaut en 2013, Rodney a montré du bon et du moins bon. L’avantage qu’il a par rapport aux autres, c’est son expérience. Néanmoins il devra corriger ses défauts dans la défense du sans pitié Gregg Williams. Il est donc le favori pour accompagner McDonald mais des surprises ne sont pas à exclure. Il y a beaucoup d’autres joueurs prêt à lui prendre sa place. Il pourrait également basculer CB mais là c’est moins probable.

#31, Maurice Alexander, S, rookie

Drafté comme pur projet, ce joueur super athlétique n’a pas encore eu l’occasion de s’exprimer durant les OTA à cause d’une récupération suite à une blessure. C’est donc très difficile de se faire un premier avis sur lui même si le training camp sera le moment ou les places se disputeront. Alexander a toutes les qualités physiques pour prendre une place de titulaire mais saura-t-il s’adapter au système complexe et stressant de Williams ?

#26, Christian Bryant, S, rookie

S de formation, Christian Bryant connait bien le poste. Tout comme Alexander, il n’a pas pu participer aux OTA mais il aura un opportunité de montrer qu’il est récupéré. Il pourrait être la surprise même si il n’a pas les qualités athlétiques de Maurice Alexander.

#37, Matt Daniels, S, 3ème année

Eternel remplaçant depuis son arrivé à St.Louis, il devra se battre pour conserver sa place dans l’effectif face à la bande de rookie.

#38, Cody Davis, S, 2ème année

L’année dernière, il n’avait pas réussi à faire partie de l’équipe qu’après la blessure de McDonald. Cette année, je pense qu’il finira encore par jouer dans l’équipe d’entrainement.

Votre choix :

Who’s the #1 ? WR edition

Deuxième épisode de ma série sur les batailles qui auront lieu cet été pour le poste de numéro un

On poursuit donc avec les receveurs.

Kenny Britt, le leader ? (Source : AP Photo/Jeff Roberson)

Kenny Britt, le leader ? (Source : AP Photo/Jeff Roberson)

#81. Kenny Britt, 6ème saison

Seul et unique ajout dans l’escouade des receveurs. Kenny Britt apporte non seulement de l’expérience mais aussi des qualités physiques et techniques qu’il n’y avait pas chez les receveurs de St.Louis.
Jusqu’à présent, il a été consistant durant les OTA. Sauf que Kenny Britt était également très bon en OTA chez les Titans sans que ça se confirme durant la saison.
Kenny Britt a allumé plusieurs fois les défenseurs, cela permettra à Jenkins et Johnson de se calmer et de travailler un peu plus.

#11, Tavon Austin, 2ème saison 

Après la draft de l’année dernière, Austin était annoncé comme une grande star. Une saison médiocre après, Austin doit encore prouver son statut et sa sélection. Il est vrai qu’il n’a pas été utilisé de la meilleure des manières par Brian Schottenheimer. La saison prochaine, les Rams devraient avoir une approche un peu plus conservatrice en se tournant vers le run. Ce choix permettra à Austin d’évoluer avec un peu moins de pression. Il devrait être surtout utilisé sur des tracés courts et sur des play action.

#13, Chris Givens, 3ème saison

Givens entame cette saison également dans l’esprit de se rattraper. Sa saison 2013 a été très loin des des espérances qu’il avait provoqué lors de sa saison rookie.  Comme l’année dernière, il a débuté les entrainements très motivé ! Givens n’avait pas su devenir le go to guy qu’on attendait l’année dernière après le départ de  Amendola et de Gibson. Avec un peu plus de concentration et un peu de support, il peut retrouver sa production de sa saison rookie.

#18, Austin Pettis, 4ème saison

Toujours sur la sellette, Pettis a connu, comme tous les receveurs de St.Louis, une saison difficile. Sans être extraordinaire, Pettis a répondu présent à chaque fois qu’on a fait appel à lui. Son expérience, sa connaissance du système et sa relation avec Bradford lui permettra non seulement de garder sa place dans l’effectif  mais également d’apporter une contribution en tant que rôle player.

#83, Brian Quick, 3ème saison

Principale victime de l’arrivée de Britt, son temps de jeu devrait être un peu réduit sauf surprise. Le staff continue d’attendre l’éclosion du jeune receveur. Il avait bien évolué lors de la dernière saison mais est encore loin de son potentiel.

#12, Stedman Bailey, 2ème saison

Après une éclosion tardive la saison dernière, il y avait beaucoup d’attentes pour la saison 2014. Malheureusement, Stedman a été suspendu pour les 4 premiers matchs de la saison. Même si je ne crois pas qu’il aurait été considéré comme le numéro un sans sa suspension, il aurait été d’un apport important pour ces rencontres. Il devra revenir en forme et prendre le rythme rapidement après son retour car il reviendra au moment ou les Rams enchaineront une série de matchs difficile.

#87, TJ Moe, 2ème saison

Deuxième saison est un grand mot pour TJ Moe, il n’a jamais joué lors de saison rookie chez les Patriots. Les Rams ont toujours montré un intérêt pour ce joueur, il a donc la chance de montrer qu’il est capable de faire partie de l’équipe mais vu la concurrence, ça me semble difficile.

Les autres receveurs de l’effectif durant cette intersaison sont Veltung, Spencer, Sherman, Frank et Blake. 5 joueurs qui vont batailler pour une place en équipe d’entrainement.

 

 

Who’s the #1 ? RB edition

De nouveaux quelques épisodes afin de vous présenter les positions ou il y a une concurrence acharné pour le poste de titulaire cette été.

On commence donc avec les running backs.

Zac Stacy / Tre Mason, le combat a commencé

Zac Stacy / Tre Mason, le combat a commencé

#30. Zac Stacy, 2ème saison

Alors qu’il n’apparaissait que comme le deuxième voir troisième choix l’année dernière, il a surpris tout le monde en ressuscitant une attaque moribonde. Il a failli atteindre la barre des 1000 yards en 12 rencontres comme titulaire. Sa moyenne (3,9) a souffert de quelques matchs catastrophiques de la ligne offensive.  Il est donc devenu le titulaire indiscutable dans le backfield et le principal favori pour la saison prochaine. Raison de plus de croire en lui, il a débuté les OTA dans l’esprit de continuer à s’améliorer et de corriger ses erreurs.

#27, Tre Mason, Rookie 

Drafté à la surprise générale au troisième tour par les Rams, Tre Mason  a le calibre pour disputer la place de titulaire à Zac Stacy ! Il a même déclaré pendant le rookie première que la staff allait lui donner sa chance. Certes, c’est un peu tôt pour que prendre au sérieux cette remarque. En effet, les OTA viennent à peine de commencer et généralement ce genre de décision sont prises durant le training camp voir après les matchs de présaison.

Ce dont on peut croire, c’est qu’il y aura un équilibre dans le partage des snaps. En effet, Stacy a montré une petite santé quand on lui demande trop.

#36, Benny Cunningham, 2ème saison

Il est devenu la saison dernière le numéro 2 alors que personne ne l’attendait. Il a brillé sur certains mais il faut avouer qu’hormis deux/trois runs ici et là, il a été très peu productif. Est ce qu’il y avait un soucis avec ses runs ? Est ce que quand il était là la ligne n’était pas au top  ? Ou est ce que sa blessure avant le début de la saison a perturbé sa préparation ? Il n’aura probablement pas l’occasion de se montrer.

#24, Isaiah Pead, 3ème saison

Il n’a jamais rien montré et avec un telle concurrence, attendez vous à le voir se faire couper à moins qu’il ne passe WR.

#34, Chase Reynolds, 4ème saison

Eternel joueur d’équipe d’entrainement, je doute qu’il ne fasse mieux cette saison.

Il y aussi Trey Watts et Kadeem Jones dans l’effectif. Ce sont deux rookies undrafted. Au mieux, ils peuvent espérer une place dans l’équipe d’entrainement.

Alors quel est votre choix ?

Back to the past : Draft 2011

Comme chaque année, je reviens vers vous pour faire le bilan de la draft qu’il y a eu 3 années plus tôt. Bien qu’on en parle très peu, la draft 2011 est probablement une des drafts des plus talentueuses de ces dernières années.

La draft 2011 fut la dernière draft du régime Devaney – Spagnuolo. Voyons un peu ce que nos deux terribles amis ont réalisé il y a 3 ans.

5292418

Après la première année de Bradford, les Rams sélectionnaient en 14ème position. Ce n’est pas la position la plus facile mais vous le verrez, une fois n’est pas coutume, Devaney et Spagnuolo ont quand même réussi quelques bonnes pioches.

1er tour, 14ème choixRobert Quinn, DE, North Carolina : Magnifique choix, extraordinaire choix, vous vous direz. Tout à fait ! En 3 ans, Robert Quinn est devenu probablement le meilleur DE de la ligue ! Il est encore jeune et a donc l’avenir devant lui. Je suis fan de Quinn, il a un bon esprit, c’est un bosseur et il a un talent énorme. C’est probablement le meilleur choix du premier tour que Devaney et Spagnuolo n’ont jamais fait. Mais ce ne fut pas un choix bien complexe… Pourquoi ??? Parce que la draft 2011 est une des meilleures au niveau des DE ! Marcell Dareus, JJ Watt ont été sélectionnés avant Quinn, Ryan Kerrigan et Cameron Jordan ont été sélectionnés après.
Cela reste néanmoins un très bon choix.

Ma note : A+

2ème tour, 47ème choixLance Kendricks, TE, Wisconsin : Notre vieil et bon ami Lance Kendricks ! Parfois critiqué, parfois adulé. Lance Kendricks ne me laisse pas indifférent. Lors des deux premières saisons, Kendricks était le TE titulaire de l’équipe. Sa première fut à l’image de l’équipe. Catastrophique. 352 yards. En 2012, il s’améliore et monte jusqu’à 512 yards et 4 TD. L’année dernière, avec l’arrivé de Cook, il est avant tout utilisé comme rôle player. Il doit avant tout ouvrir ou réaliser quelques réceptions assez courtes sur des play actions. Il réalise tout de même 4 TD. Les 3 premières années de Kendricks ne furent pas des plus faciles mais il a tout de même aidé l’équipe en s’améliorant dans le run block et en corrigeant ses problèmes de drops. Il entame une année décisive pour lui à St.Louis, il est free agent en 2015 et doit montrer qu’il a encore l’étoffe pour faire partie de l’équipe.
Je vous ferai un peu de mal en vous disant que Torrey Smith et Randall Cobb ont été sélectionnés quelques tours plus tard.

Ma note : C+

3ème tour, 78ème choixAustin Pettis, WR, Boise State : A l’époque, les Rams avaient des problèmes au poste de receveur. La staff a donc décidé de sélectionner un receveur afin d’aider Sam Bradford. Pettis n’a jamais convaincu et n’a donc jamais su devenir titulaire. Il a eu néanmoins un apport important par moment. Ces deux premières saisons furent assez semblables en termes de réceptions de yards. Il a inscrit 4 touchdowns en 2012. L’année dernière, son rôle a un peu évolué, il a gagné plus de yards qu’en 2012 en quasi autant de réceptions. Il a également inscrit 4 touchdowns. Pettis est devenu un rôle player intéressant dans le slot et comme menace en redzone.

Ma note : C+

4ème tour, 112ème choixGreg Salas, WR, Hawaï : Complément à Austin Pettis, Salas a réalisé une saison rookie assez discrète (27 réc pour 264 yards). Dès l’arrivée de Fisher, il fut échangé et depuis a cherché une place dans plusieurs équipes. Aujourd’hui, il fait partie des Jets. Je n’ai jamais trop compris ce choix. Salas avait un profil assez semblable à Pettis mais en moins talentueux. C’est d’autant plus décevant quand on sait que Cecil Shorts III, Denarius Moore ou Jeremy Kerley ont été sélectionnés quelques picks plus tard.

Ma note : F

5ème tour, 158ème choix - Jermale Hines, S, Ohio State : Mais qui est ce joueur ? Je vous avoue que je découvre son nom en faisant cet article. On reconnaît un bon GM et une bonne équipe de scouts aux choix qui sont faits dans les tours finaux. Jermale Hines n’a disputé aucun match sous les couleurs de St. Louis. Il a été coupé à peine 5 mois après avoir été sélectionné. Il ne joue plus en NFL.

Ma note : F

6ème tour, 216ème choixMikail Baker, CB, Baylor : Encore un choix dans le backfield, encore un inconnu. Il avait été placé sur la réserve des blessés après le mois d’août de sa saison rookie pour finir par être coupé en octobre. Il fait partie d’une équipe CFL.

Ma note : F

7ème tour, 228ème choixJabara Williams, LB, Stephen F.Austin : Enfin un choix qui me parle même si il finira coupé par les Rams fin octobre de son année rookie. Il sera signé à nouveau par Fisher en 2012 pour faire partie de l’équipe d’entraînement. Il ne sera pas reconduit pour la saison 2013. Il est actuellement free agent.

Ma note : F

7ème tour, 229ème choixJonathan Nelson, S, Oklahoma : Encore un gars qui n’a pas fait long feu à St.Louis. Il a été coupé dès le mois de septembre. Il ne joue plus en NFL.

Ma notre : F

Conclusion

Si on retire le choix « facile » de Robert Quinn, c’est une draft très médiocre ! Pas étonnant que les Rams n’ont jamais su se relever sous l’ère Devaney-Spagnuolo ! Le staff a essayé de combler les besoins avec des choix plus que douteux qui n’ont jamais réussi à percer à St.Louis comme ailleurs. La draft est le processus le plus important dans la construction d’une équipe et si elle est aussi ratée que celle que je viens de repasser, pas étonnant qu’une franchise reste au fond du tableau.

Seule consolation, Robert Quinn…

Note globale : C-

Deux nouvelles signatures

RHier soir, les Rams ont rajouté deux nouveaux à l’effectif. Tout d"abord le WR/KR Diontae Spencer, rookie free agent. Il est extrêmement petit mais ultra rapide  (il a fait 4.27 en 40 yards cash au mois d’avril). Les Rams rajoutent un KR afin d’apporter un peu de concurrence dans ce secteur. Aujourd’hui les Rams ont donc 5-6 joueurs capable de faire ce job, la concurrence sera rude.

Les Rams ont également ajouté un vétéran avec le G Davin Joseph. Après 7 années à Tampa, il s’est fait coupé en fin de saison par les Bucs. Ses dernières saisons furent loin d’être exceptionnelle. Deux fois pro bowler, il n’était plus que l’ombre de lui même. Il pourrait néanmoins avoir un rôle de back up , voir de titulaire si Boudreau arrive à faire un miracle.

Retour sur la draft : Day Three (part 2)

Dernier épisode de l’analyse plus détaillé des picks de St.Louis lors de la dernière journée de draft

011314-underclassmen-cp

 

On continue avec cette fin de draft, les Rams ont répondu à tous leurs besoins et il restaient 4 picks à faire et ils commencent par sélectionner :

Mitchell Van Dyk, OT, Portland State

Big men

Big man

Un total inconnu ! Je n’ai malheureusement trouver aucune vidéo pour pouvoir vous faire une analyse. Il a joué 4 saisons à Portland State comme titulaire. Lors de sa dernière saison, il a été nommé dans l’équipe type de sa conférence. Il mesure 6’7 pour 313 lbs.

Selon nfl.com, il est très compétitif. Il est fort et joue avec son physique ! Il est assez bon dans le running game. Son physique le rend pas très mobile, ce qui complique sa protection de la passe.

Conclusion : Comme chaque année depuis l’arrivée de Fisher, les Rams vont essayer de développer un énorme OT. Cela n’avait pas marché jusqu’à présent mais on a raison d’espérer avec Van Dyk. Il a l’air sérieux et motivé.  Let’s see. Si il ne fait pas partie des 53 derniers, il aura la chance d’être dans l’équipe d’entrainement.

Ma note : C+

Il faut être sérieux, quand on draft dans le 7ème tour, on ne s’attend pas à un steal mais à un joueur capable d’aider l’équipe à partir du banc en cas de pépin. Les Rams décident donc avec leur 2ème choix du 7ème tour en choisissant :

Christian Bryant, FS, Ohio State

La surprise ?

Le steal ?

3ème DB choisit par les Rams ! Le staff renforce une nouvelle fois la défense aérienne en rajoutant Bryant. Bryant sort de 4 années à Ohio State. Lors de sa dernière saison, il s’est gravement blessé à la cheville. N’ayant pas pu prouver sa récupération durant le process, il n’a jamais été considéré comme un prospect fiable. Il mesure 5’9 pour 198lbs.

Points positifs : Bryant est un joueur très bon en run support, il a une bonne technique de tacle. Il ne cherche pas à trop en faire mais juste à être efficace. Il sait faire preuve d’anticipation. Il couvre assez bien.

Points négatifs : Il n’a pas l’air très rapide. Il a également l’air attentiste sur certaines actions. Il est patient avant d’aller au contact et parfois il patiente un peu trop. J’ai eu un peu de mal à juger mais il me semble qu’il lui arrive de se faire manipuler par le quarterback. Il a souvent été blessé durant sa carrière universitaire.

Conclusion : Il pourrait être la surprise et faire partie des 53 derniers. Il a le talent pour mais il faudra que son corps le laisse tranquille. Prendre un joueur pareil au 7ème tour est une chance, il a du talent, un bon caractère et tout à prouver !

Ma note : A-

Avec le pick suivant, les Rams ont décidé d’écrire l’histoire en sélectionnant le premier joueur ouvertement gay :

Michael Sam, DE, Missouri

Tout à prouver !

Tout à prouver !

Le football est encore un monde macho et primaire, c’est donc une décision courageuse des Rams ! Le staff de St.Louis est très expérimenté et saura sans doute gérer la situation. L’avantage est que Sam vient du Missouri, les médias et les fans locaux connaissent donc déjà le joueur.
Footbalistiquement, Sam a joué 4 saisons en NCAA, se montrant très efficace, allant même gagner le titre de meilleur défenseur de la SEC.  Il mesure 6’2 pour 261 lbs.

Points positifs : Michael possède un premier pas extrêmement explosif, il prend au dépourvu son vis à vis afin d’aller chercher le QB. Il est très combatif et cherche à terminer toutes ses actions.  Il lui arrive également de se montrer efficace face au run bien que ce ne soit pas sa spécialité.

Points négatifs : Il est physiquement limité, c’est pour cela qu’il joue son va-tout sur son premier pas ! Si il ne prend pas l’avantage sur l’OL lors des premiers instants, il se fait bloquer et il lui ai impossible de se sortir des blocks. C’est un peu la même chose face au run.

Conclusion : On ne saura jamais si il est descendu si bas à cause de son coming-out. Peu importe, les Rams récupère un bon joueur avec ce pick. C’est un joueur motivé qui va se donner à 200% pour son équipe. Il aura du mal à faire partie des 53 derniers vu la concurrence à son poste mais il pourrait y parvenir et devenir un bon rôle player.

Ma note : A-

Après toute l’excitation provoqué par le choix de Sam, la sélection suivante est passée inaperçu :

Demetrius Rhaney, C, Tennessee State

Encore un OL

Encore un OL

Ce ne sera pas une surprise si je vous dis qu’il m’est inconnu. Il sort de la petite fac de Tennessee state. Il mesure 6’2 pour 300 lbs. Malgré qu’il soit inconnu, j’ai quand même réussi à trouver quelques vidéos :

Points positifs : C’est un joueur athlétique, rapide et qui bouge bien. Sa vitesse en fait une force pour le running game. Il n’est pas trop mal dans la protection de la passe, il a une bonne technique de main. Il bouge très bien et n’est pas attentiste. Il cherche toujours quelqu’un à bloquer.

Points négatifs : Il manque un peu de puissance mais heureusement compense par sa technique. Il a l’ai fort mais utilise mal cette qualité. Une fois que son vis à vis le surpasse, il est assez lent à revenir sur lui.

Conclusion : Encore un joueur dans la rotation des OL. Il aura la chance de se battre pour une place, sans grand espoir mais qui sait ?

Ma note : B+

 

Conclusion générale : Les Rams réalisent une draft intéressante en rajoutant du talent dans tous les secteurs du jeu. L’attaque est amélioré dans les secteurs les plus faibles : ligne offensive et running back. Oui car à part Stacy, il n’y avait pas grand chose. Coté ligne, Robinson améliore grandement le niveau, Rhaney et Van Dyck apporte un peu plus de profondeur sur le banc. Enfin, le staff se trouve un QB à développer.
En défense, les Rams renforcent une ligne défensive déjà bien fournie avec Donald et Sam. De plus, en sélectionnant 4 DB, les Rams se donnent une chance dans le jeu aérien. Les 4 joueurs sélectionnés ont du talent et apporteront de la concurrence.

Note global : A-

Retour sur la draft : Day Three (part 1)

Passons à l’analyse plus détaillé des picks de St.Louis lors de la dernière journée de draft

011314-underclassmen-cp

 

Au début du 3ème jour, on attendait tous la sélection d’un Quarterback. Pendant tout le process, les Rams n’ont cessé de faire savoir qu’il voulait prendre un QB assez haut mais non avec le choix du 4ème tour, ils ont décidé d’améliorer la défense en sélectionnant :

Maurice Alexander, S, Utah State

La surprise

La surprise

Quand son nom a été annoncé, tout le monde s’est demandé qui était ce joueur. Maurice a joué 3 saisons à Utah State. Enfin presque, il a été suspendu lors de sa deuxième saison après avoir frappé un ami. Il a quand même réussi à retrouver la confiance du staff de l’université et a joué entièrement la saison 2013. Il mesure 6’2 pour 212 lbs. C’est un ancien linebacker reconverti en S pendant son cursus universitaire.

Points positifs : Maurice est grand et fort, bien plus qu’un Haha Clinton Dix ou un Calvin Pryor mais il est également plus rapide, saute plus haut, etc.. Maurice a été impressionnant durant la combine, c’est une véritable bête athlétique. Il a principalement joué FS lors de sa dernière saison, se montrant très efficace dans le blitz, le run support et la couverture des distances courtes.

Points négatifs : Il a les capacités physiques pour couvrir en profondeur mais sur les quelques actions ou je l’ai vu le faire, il y avait des problèmes de communication dans la défense. Je ne sais pas les raisons mais ça peut être un facteur. Il est des fois un peu trop agressif et du coup, rate ses angles.

Conclusion : Quand je l’ai vu, j’ai directement pensé à Darren Sharper, l’ancien S des Saints. Mo est un projet, c’est un pur athlète possédant des qualités physiques hors norme ! Mon intime conviction me dis que Gregg Williams le veux pour le développer et en faire un Sharper. C’est une bonne pioche mais il aura beaucoup à apprendre avant de pouvoir triompher !

Ma note : C+

Après ce choix, j’attendais que les Rams prennent un QB ou un WR. Mais non, avec leur premier choix du 6ème tour, les Rams sélectionnent:

EJ Gaines, CB, Missouri

Encore du DB !

Encore du DB !

Encore un DB ! Les Rams veulent solidifier ce secteur du jeu en rajoutant de la profondeur dans le banc. Ej Gaines était loin d’être mon CB préféré à l’approche de la draft. Il a passé 4 énormes saisons dans l’université du Missouri. Il mesure 5’10 pour 190 lbs. Je me replonge dans les vidéos et voilà ce qu’il en ressort

Points positifs : EJ Gaines est un cornerback dynamique, capable de jouer un peu partout sur le terrain. Il est très fort en run support et malgré sa taille, il se sort aisément des blocks. Il est intelligent et reconnait bien le jeu. Il couvre correctement en man to man. Sans être spectaculaire, Gaines est productif, il avait réussi à rendre inefficace tout un match l’immense Mike Evans.

Points négatifs : Il n’est pas parfait en couverture. En zone, c’est une constante galère. A Mizzou, il devait surtout jouer en off-coverage et ses receveurs adverses avaient toujours 1 ou 2 yards de libre. EJ Gaines avait du mal à revenir sur eux, il doit donc s’améliorer dans son jeux de jambe. Enfin, Ej Gaines n’a pas de très bonnes mains, c’est dommage pour les interceptions.

Conclusion : C’est un joueur intriguant, il a des qualités mais je ne le trouve pas spécialement bon et ça chute dans la draft ne m’a pas surpris. Malgré tout,  quand on sait que les Rams ont des besoins à ce poste, c’est une bonne chose d’avoir quelqu’un comme lui dans l’équipe. Il peut également jouer en équipe spéciale, ce qui est non négligeable.

Ma note : C+

Enfin ! Il aura fallu la fin du 6ème tour pour que les Rams sélectionnent un QB avec

Garrett Gilbert, QB, SMU

Choix par défaut ou réel projet ?

Choix par défaut ou réel projet ?

Les Rams n’ont pas fait dans le flashy pour le choix du QB. On attendait une star universitaire tel que Murray, McCarron, Mettenberger et on a eu finalement Gilbert. Il était dans les petits papiers des Rams depuis le début du draft process et ils l’ont finalement eu. Garrett Gilbert a joué pendant 3 ans chez les Longhorns du Texas avant d’être transféré à SMU où il a réussi deux bonnes saisons. Sa ligne de statisque en 2013 n’est pas moche. Il a réussi 66,7% de ses passes pour une moyenne de 7 yards par passe avec 21 touchdowns et 7 interceptions. Il mesure 6’4 pour 221 lbs.

Points positifs : Il a la physique idéal pour un QB , très grand et assez fort. Il bouge bien dans sa poche et gagne du temps contre le pass rush, il est donc assez difficile de mettre à terre. Il lit rapidement et bien le jeu. Dès qu’il trouve sa cible, il délivre rapidement le ballon. Il a un bon touché de ballon et il a un gros bras. Selon les rapports que j’ai lu sur lui, il est intelligent et est très doué tactiquement.

Points négatifs : Sur la seule vidéo que j’ai vu de lui, je ne l’ai pas vu réaliser des lancés très complexes. Il a un problème dans sa mécanique : malgré sa grand taille, le ballon part assez bas de son bras et il arrive souvent qu’un défenseur dévie le ballon.

Conclusion : Si les Rams voulaient un joueur à développer, Gilbert a le profil idéal ! Il a non seulement des qualités physiques mais également cérébrales. J’ai hâte de le voir jouer en aout, je suis sur qu’il devrait prendre sans trop de problème la place à Davis.

Ma note : B-

Daryl Richardson coupé !

R- Les Rams ont effectué quelques coupes aujourd’hui, principalement des joueurs signés à la fin de la saison dernière ou évoluant dans l’équipe d’entrainement mais parmi ces coupes, il y avait le nom de Daryl Richardson.
Drafté durant le 7ème tour en 2012, il avait fait une bonne première saison en tant que backup de Sjax. Sa deuxième saison avait été un mélange entre blessures et mauvaises performances. Avec la présence de Mason, Stacy et Cunningham, Daryl Richardson allait se battre avec Isaiah Pead pour essayé de faire partie de l’équipe. La coupe de Richardson reste surprenante si on croit les rumeurs qui disent que les Rams auraient essayé d’échanger Pead.

Malgré sa bonne première saison, je n’étais pas un grand fan de Daryl. Il était peut être rapide avec un démarrage fulgurant, il était incapable de courir efficacement entre les joueurs de ligne.

Edit:  Jermelle Cudjo également coupé ! Avec les signature de Carrington et le choix d’Aaron Donald. Il y avait une place en trop chez les DT.

Retour sur la draft : Day two

Passons à l’analyse plus détaillé des picks de St.Louis, cette fois-ci avec les joueurs sélectionnés lors du 2ème jour de cette draft.

011314-underclassmen-cp

 

On s’attendait tous à ce que les Rams aillent chercher un DB lors du deuxième jour et ils ne se sont pas fait attendre. Ils ont fait un petit trade up pour se placer devant les Titans et sélectionner :

Lamarcus Joyner, DB, FSU

(Source : Source: Streeter Lecka/Getty Images North America)

(Source: Streeter Lecka/Getty Images North America)

Pour l’analyse du prospect, je vous renvoie à mon article sur YSO. Voici le lien.

Les Rams ont donc été chercher le jeune joueur de FSU. C’est un très bon choix car c’est un joueur talentueux, bosseur et il correspond parfaitement au style de joueur que recherche Gregg Williams. Il devrait jouer nickel corner à St. Louis et là est mon interrogation. Comment fera-t-il lorsqu’il devra couvrir un TE mesurant 6,5 ?
Bien sur, je fais confiance au staff et à Gregg Williams, je suppose qu’ils ont prévu un plan pour ce genre de problème.
Lamarcus pourrait en surprendre plus d’un, c’est un énorme bosseur qui aime le football.

 

Ma note : B+

 

Le choix suivant a surpris tout le monde. Alors qu’on attendait la sélection d’un receveur, d’un quarterback ou d’un autre defensive back. Les Rams se sont tournés vers le poste de running back en sélectionnant :

Tre Mason, RB, Auburn

Alabama Auburn FootballIl est vrai que les Rams n’ont pas de vrai backup à Zac Stacy. Pead ne fini pas de décoller, Richardson ne sait pas courir entre les tackles et Cunningham a encore tout à prouver. Les Rams réalisent ce choix en BPA. Il a été l’un des mes joueurs favoris durant la dernière saison NCAA. Il a joué 3 saisons à Auburn, il mesure 5’8 pour 207lbs. Il est le fils d’un membre du célèbre groupe de musique "De La Soul".

Points Posififs : Tre est un excellent coureur entre les tackles. Il possède une bonne vision et attaque bien les trous. Il s’y glisse comme une souris. Il n’ai pas extrêmement rapide mais il est très explosif. Il atteint très vite sa vitesse de pointe. Il n’a pas peur du contact lorsqu’il court, il est très difficile à mettre à terre du à son centre de gravité très bas. Il a un bon changement de direction et il sait couper un tacle, il peut aussi s’arrêter et redémarrer rapidement. Même si il n’a pas été souvent utilisé de cette manière, c’est un receveur correct.

Points négatifs :  Même si il sait bloquer correctement, il lui arrive de laisser passer le défenseur sans même le voir. Il a connu quelques problèmes de protection du ballon, même si ce n’est pas arrivé souvent.
Il lui arrive également de faire trop de cut au lieu de s’engager.

Conclusion : Même si je pense que les Rams auraient pu trouver un joueur qui correspondait plus aux besoins, Tre reste un très bon choix. Il pourra jouer sans pression derrière Zac Stacy mais cela ne veut pas dire qu’il n’aura pas d’impact sur l’attaque. Tre Mason possède les qualités pour devenir un bon joueur NFL. Il devrait plus que probablement gagner la bataille face à Richardson et Pead.  Puis quand on sait Fisher veut revenir à une attaque tournée vers la course, il vaut mieux avoir plusieurs bons RB.

Ma note : B-

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 139 autres abonnés